RDC: Le parquet près la cour de cassation n’a pas été opérationnel ce lundi

Le parquet près la Cour de cassation n’a pas siégé, ce lundi 29 juin. Le VPM de la Justice et garde des sceaux devait comparaître devant les juges de cette cour pour être jugé en flagrance pour faux et usage de faux. Aucune explication n’a été avancée quant à ce rendez-vous.

Dans la foulée, on annonçait, ce même lundi, la mort du premier président de la Cour de cassation Dominique Ntambwe wa Kaniki Biselela au CMK de suites d’une longue maladie ».

Selon la radio Top Congo, le ministre dit n’avoir pas bougé de chez lui.
« je suis chez mois à la maison et je n’ai pas fait un déplacement », a répondu Célestin Tunda sans moindre détail.

Le VPM de la Justice et garde des sceaux était attendu pour être jugé en flagrance pour « faux et usage de faux » à la suite de la transmission par ses soins, en date du 18 juin 2020, à l’Assemblée Nationale, d’une lettre faisant état de l’avis favorable du gouvernement aux trois propositions de lois initiées par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata.

Samedi dernier, le VPM Tunda ya Kasende a passé environ trois heures au Parquet général près la Cour de Cassation où il a été longuement auditonné, après son arrestation par cette juridiction. Le parquet près la cour de cassation n’a pas été opérationnel ce lundi

Le parquet près la Cour de cassation n’a pas siégé, ce lundi 29 juin. Le VPM de la Justice et garde des sceaux devait comparaître devant les juges de cette cour pour être jugé en flagrance pour faux et usage de faux. Aucune explication n’a été avancée quant à ce rendez-vous.
Dans la foulée, on annonçait, ce même lundi, la mort du premier président de la Cour de cassation Dominique Ntambwe wa Kaniki Biselela au CMK de suites d’une longue maladie ».

Selon la radio Top Congo, le ministre dit n’avoir pas bougé de chez lui.
« je suis chez mois à la maison et je n’ai pas fait un déplacement », a répondu Célestin Tunda sans moindre détail.

Le VPM de la Justice et garde des sceaux était attendu pour être jugé en flagrance pour « faux et usage de faux » à la suite de la transmission par ses soins, en date du 18 juin 2020, à l’Assemblée Nationale, d’une lettre faisant état de l’avis favorable du gouvernement aux trois propositions de lois initiées par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata.

Samedi dernier, le VPM Tunda ya Kasende a passé environ trois heures au Parquet général près la Cour de Cassation où il a été longuement auditonné, après son arrestation par cette juridiction.

Coulisses.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.