RDC : Willy Bakonga écope de 3 ans de prison pour blanchiment des capitaux

RDC : Willy Bakonga écope de 3 ans de prison pour blanchiment des capitaux

Le ministre sortant de l’EPST Willy Bakonga Willema a été condamné ce jeudi 28 avril à 3 ans de servitude pénale principale par le parquet près la cour de cassation, dans une procédure de flagrance avec son fils, qui a écopé à son tour six mois de prison.

D’après le verdict de cette instance judiciaire, les juges ont ordonné son arrestation immediate, car accusé de détournement des deniers publics et blanchiment des capitaux. Mais les avocats de Willy Bakonga ont rejeté en bloc toutes ces accusations. Devant les juges, ils ont affirmé que leur client détenait une somme de 30 milles dollars américains lors son déplacement à Brazzaville et non 2 millions.

« Il est vrai que notre client détenait une somme d’argent mais cela ne constitue nullement les accusations de blanchiment d’argent porté contre notre client par le ministère public. En tant que ministre, sénateur ou encore promoteur des écoles, il ne peut manquer cette somme d’argent», a déclaré un de ses avocats.

Lors de cette audience, l’ancien ministre de l’EPST a dit avoir été empoisonné, raison pour laquelle il disposait de la somme de « 30 milles dollars » pour sa prise en charge médicale à l’étranger. Soupçonné dans le detournement des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement à distance pendant la covid-19, Bakonga Willema risque 20 ans de prison si ces nouvelles accusations s’avéraient vraies.

Willy Bakonga a été interpellé au Congo d’en face le 20 Avril dernier et a été extradé à Kinshasa le mercredi 28 avril.

Patrick Kabuya

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.