Kasaï oriental : La nouvelle société civile Congolaise dénonce la lourdeur administrative au gouvernorat

La nouvelle société civile Congolaise NSCC dénonce la lourdeur administrative dans le fonctionnement des services du gouvernorat de province. C’est au cours du point de presse organisé ce lundi 05 août 2019 que cette annonce a été faite par la présidente de cette structure Rachel Kapinga. Elle constate l’absence des cabinets légalement constitués du gouverneur de province et des ministres provinciaux jusqu’à ce jour où ils totalisent 115 jours. Cette absence serait, selon elle à la base de la lourdeur administrative constatée. À ce sujet la nouvelle société civile Congolaise recommande la constitution dans un bref délai, des cabinets politiques du gouverneur de province et de ses ministres pour débloquer la machine.

La nouvelle société civile Congolaise relève aussi le manque de communication entre le gouverneur et les gouvernés, notamment dans la restitution des missions et champ d’opération des différents partenaires de la province. C’est dans cette optique que Rachel Kapinga appelle à une mise en place des mécanismes professionnels de communication permanente entre gouvernants et gouvernés.

Au cours de cette rencontre avec la presse, il a été révélé la persistance de la carence en énergie électrique et en eau potable, ce qui engendre l’absence de l’éclairage public. À ce sujet, la NSCC s’interroge sur l’utilisation du gasoil donné à la province par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Toujours sur plan social la NSCC déplore le chômage criant, l’impaiement de certains fonctionnaires de l’État, les maigres salaires des autres, le faible pouvoir d’achat, la rareté des denrées alimentaires de base, le manque de monopole de l’État dans la fixation des prix sur les marchés , l’inertie dans le début des travaux de réhabilitation des routes de desserte agricole à l’approche de la saison A. Une autre inquiétude exprimée par cette branche de la société civile, c’est l’insécurité. Elle estime à ce propos qu’il est impérieux d’en finir avec la recrudescence de l’insécurité sur l’ensemble de la province. La NSCC recommande la mise en place d’un plan de développement de la province adapté aux besoins prioritaires. Elle appelle aussi à rendre effective l’agriculture priorité des priorités en y investissant réellement.

La Nouvelle société civile Congolaise salue par ailleurs l’avènement à la tête de la province du gouverneur Jean Maweja Muteba.

KALCIND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
23 − 18 =