RDC : Le Premier ministre invité à sanctionner les deux projets de décrets modificatifs de la loi sur la sous-traitance

Deux projets de décrets modificatifs de la loi sur la sous-traitance doivent être sanctionnés, indique le Chef de l’Etat. Le premier ministre est censé appliquer cette option levée au conseil des ministres.

La décision de Félix Tshisekedi vise à encourager la sous-traitance dans le secteur privé suivant, dans l’esprit de la réforme de 2017.

Le Conseil des ministres, tenu ce vendredi, a levé cette option suite aux difficultés suscitées dans l’application de la Loi n°17/001 du 08 février 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé ainsi que ses mesures d’application à deux niveaux.

L’option permettra la promotion des Petites et Moyennes Entreprises (PME) congolaises, y compris la protection de la main d’œuvre locale et le développement des chaînes des valeurs compétitives capables de diversifier l’économie congolaise. Ce qui devra, in fine, réduire sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur.

À cet effet, les membres du Gouvernement central avec l’appui du Président de la République, ont décidé de faire jouer à l’Autorité de Régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP), tout son rôle, en le dotant des moyens pour la réalisation de ses missions. Une mission qui consiste à créer essentiellement une classe moyenne.

Coulisses.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 − 7 =