Kasaï oriental-Santé : Suspension du chef de division de la santé Marie-Albert Tshizemba

Le chef de division provinciale de la santé, Marie-Albert Tshizemba Tshitompa est frappé d’une mesure de suspension préventive. Il a accusé d’avoir opéré un remplacement numérique des agents et fonctionnaires de l’État par des personnes recrutées au mépris de toutes les normes administratives ad hoc. Cette situation, renseigne l’arrêt provincial, a provoqué l’omission de plus de 2.400 agents du listing de paie de la prime de risque des professionnels de santé, des grèves ainsi que les troubles enregistrés au sein de la direction provinciale de la santé.

Marie-Albert Tshizemba, dont les abus ont été longtemps dénoncés dans les couloirs de la division provinciale de la santé, n’a pas résisté au vent du nouveau gouvernement provincial. Ce dernier a, aussitôt arrivé aux commandes, diligenté des contrôles au sein de cette division la plus réputée dans les « agents fictifs » et le recrutement sentimental; pratiques longtemps cautionnées et même encadrées par le gouvernement provincial sortant.

L’arrêté portant suspension du chef de division provinciale de la santé est signé par la vice-gouverneur Jeanette Longa Musuamba et contresigné par le ministre en charge de la santé, Fortunat Tshibangu Mwana le 30 juillet et il a été rendu public le vendredi 02 Août.

À l’arrivée du directeur de cabinet adjoint du président Tshisekedi, l’incriminé a été perçu à l’aéroport de Mbujimayi, dans les rangs des délégations venues accueillir l’hôte de la province. Le chef de division suspendu n’a pas pourtant été autorisé à accéder à la salle d’audience du gouvernorat de province, au moment où l’équipe du dircaba Olivier Mundonge était reçue par le gouverneur Jean Maweja Muteba pour lui annoncer la mission qui l’amène à Mbujimayi. Celle-ci consiste à se rendre à Kabeya Kamuanga pour fournir de l’aide dans la riposte de la rougeole et lutte contre la malnutrition dans ce territoire.

Pendant la période de suspension du chef de division provinciale de la santé, l’intérim est assuré par le médecin interne Tshiteku Kaboto.

A cause de ce recrutement hors normes professionnelles dont est accusé le chef de division provinciale de la santé, le chef de bureau des ressources humaines de la DPS Michel Ntumba KABANGU et le secrétaire de la division de la santé Robert Mazamba Kolamooyi sont aussi suspendus pour complicité dans ce recrutement. Le premier cité est remplacé par l’inspecteur Jean-Louis Kalala Muteba qui assure l’intérim tandis que le deuxième voit son intérim assuré par Mado Mputu Kabangu, rédactrice à la division.

Quelle est la prochaine division sur la liste?

Coulisses.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
12 − 3 =