Un ministre rwandais met les politiciens congolais en garde sur la mort du chanteur Kizito Mihigo

Un ministre rwandais met les politiciens congolais en garde sur la mort du chanteur Kizito Mihigo
Listen to this article

Suite à l’annonce de la mort du chanteur rwandais Kizito Mihigo, certains politiciens congolais et mouvements des jeunes ont réagi. Ce qui n’est pas du goût du ministre rwandais des Affaires est-africaines.

Olivier Nduhungirehe appelle les politiciens congolais à s’abstenir de commenter la mort de Kizito Mihigo.


Olivier Nduhungirehe, s’est exprimé sur Twitter réagissant aux tweets des quelques politiciens congolais sur cette affaire: Après la soi-disante « balkanisation », une autre théorie du complot « Made in #DRC »? Sincèrement, que ces politiciens marginaux aient la décence de se taire et de s’occuper de leur pays ».

Et d’ajouter: « le suicide malheureux d’un jeune rwandais au Rwanda ne les concerne pas ».

Le chanteur du gospel qui a été retrouvé mort lundi 17 février dans sa cellule au poste de Ramena alors qu’il était en détention depuis trois jours à Kigali, la capitale rwandaise.

Kizito Mihigo était accusé ces dernières années de liens avec l’opposition politico-militaire en exil.

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =