RDC: Rideaux sur la table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base

RDC: Rideaux sur la table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base
Listen to this article

Les rideaux sont tombés ce samedi 24 août sur la table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base dans les établissements scolaires publics, à Kinshasa au Fleuve Congo Hôtel.

C’est la deuxième table ronde sur l’éducation de base qui s’est clôturée sur une note de satisfaction dans le rang des enseignants et de tous les participants aux assises.

Ragaillardis, les enseignants ont promis de tout faire pour faire appliquer la gratuité de l’enseignement de base dans les établissements scolaires publics, étant rassurés du bon traitement dont ils seront sujets de la part du président Tshisekedi. Le voile a été finalement levé, les supputations ont laissé place à la conviction. Reste à palper la réalité à la fin du mois de septembre.

Emery Okundji Ndjovu, ministre ad intérim de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel EPSP, a de nouveau rappelé le caractère obligatoire et gratuit de l’enseignement de base dans les écoles publiques sur toute l’étendue de la RDC. Le patron par intérim de l’EPSP a confirmé que la gratuité de l’enseignement de base sera sans doute effective dès cette année scolaire qui ouvre ses portes le 02 septembre prochain.

« La confusion a été levée (…). Nous attendons maintenant la fin du mois de septembre pour voir aussi ce qu’on a fait des enseignants. Mais nous pensons que le président de la République sait comment il va traiter les enseignements qui gardent ces enfants durant toute l’année. Pour contrôler cette effectivité, les parents doivent maintenant défendre les droits de leurs enfants. On vient de dire que les écoles qui ont déjà pris l’avance de la motivation ou prime comme nous l’appelons chez nous, doivent remettre cet argent aux parents », a-t-il dit.

Au cours de ces assises qui sont allées du 22 au 24 août, tous les détails de cette réforme ont été discutés, ainsi que les mesures d’application de la gratuité de l’enseignement de base.

Pour mettre en oeuvre cette réforme dans le secteur de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, il faut un budget d’environ sept millions de dollars américains alloué au ministère de l’EPSP pour cette année. Ce budget malheureusement ne prend pas en compte la prise en charge de la gratuité de l’enseignement de base pour les quatre premiers mois de cette année scolaire. La gratuité de l’enseignement de base coûterait plus de deux milliards de dollars américains au trésor public par an.

Coulisses.net

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.