Kasaï oriental : Les gestionnaires de la SOGAKOR à la base de sa faillite

Kasaï oriental : Les gestionnaires de la SOGAKOR à la base de sa faillite
Listen to this article

Les gestionnaires de la Société Gazeuse du Kasaï oriental SOGAKOR ont contribué à sa faillite. Selon des sources internes à l’entreprise, ses dirigeants ont détourné une bagatelle somme d’argent destinée à sa relance. Cette somme est évaluée à 400.000 dollars américains dont 100.000 dollars américains en 2015 et 300.000 en 2017, indiquent les états financiers de cette société. Elle était obtenue pour l’achat des vidanges et des matières premières de l’entreprise pour favoriser sa relance effective.

Ce prêt obtenu du Fonds de Promotion de l’industrie FPI pour la relance de la production, a été détourné de son objectif premier. Les gestionnaires de la SOGAKOR l’ont dirigé plutôt ( selon le chef du service comptabilité), à la relance de la production de la canne à sucre, un projet qui n’a pourtant pas eu d’impact positif sur la production de l’entreprise.

Depuis avril 2017, la production de l’unique entreprise gazeuse n’a pas repris. Les dettes sociales ont continué à s’amasser année après année affectant par conséquent les résultats de l’entreprise.

La note la plus noire de cette gestion calamiteuse c’est que cette entreprise a connu le coup le plus dur de son histoire soit une perte sans précédant de 521.027.795 Francs congolais.

Descente au sheol de la SOGAKOR.

La Société Gazeuse du Kasaï oriental SOGAKOR, est depuis plus d’un quinquennat entrain de descendre au sheol. Les données statistiques en disent long sur la situation que traverse cette unité. Selon les états financiers par exemple, en 2013 la SOGAKOR avait un chiffre d’affaires évalué à 462.888.693 francs congolais. Ce chiffre a connu une chute vertigineuse et donc une dégringolade remarquable. Si en 2014 la SOGAKOR avait un chiffre d’affaires de 460.174.136 fc, en 2015 il est passé à 323.714.624 fc avant de chuter en 2016 à 210.623.459 fc, et en 2017 ce chiffre est passé à 74.277.520 fc

A ce sujet une étude révèle plusieurs facteurs qui seraient à la base de cette situation. C’est entre autres la concurrence d’une autre entreprise qui fabrique la boisson, le manque d’intrants à la base de la perte du marché ainsi que les mauvaises pratiques de gestion.

L’étude inédite portant sur l’analyse des facteurs d’émergence des PME/PMI de la ville de Mbujimayi, cas de la SOGAKOR dont coulisses.net détient une copie, révèle aussi que, outre le chiffre d’affaires, les résultats nets de l’exercice ont aussi connu une sorte de ce que nous appelons  » glissement « . En 2013 le résultat net de l’exercice était de – 293083959
En 2014 – 206.709.554, en 2015 -398986909, en,2016 226401589,
Enfin en 2017, les résultats nets de l’exercice présentes a mes 521027795.

La SOGAKOR est restée de par le nom et si rien n’est fait, non seulement que l’entreprise va se mourir mais elle va même disparaître.

Coulisses.net

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

2 857 commentaires sur “Kasaï oriental : Les gestionnaires de la SOGAKOR à la base de sa faillite

  1. Thanks for your blog post. What I would like to bring up is that pc memory is required to be purchased but if your computer still cannot cope with whatever you do by using it. One can add two random access memory boards of 1GB each, by way of example, but not certainly one of 1GB and one having 2GB. One should look for the manufacturer’s documentation for the PC to be certain what type of ram is essential.

  2. It is perfect time to make some plans for the future and it is time to be happy.
    I’ve read this post and if I could I desire to suggest you some interesting things or advice.
    Perhaps you can write next articles referring to this article.
    I wish to read more things about it!

  3. I will right away grasp your rss feed as I can’t to find your
    email subscription hyperlink or newsletter service. Do you have any?
    Please let me recognize so that I could subscribe. Thanks.