RDC- Procès 100 jours: Les demandes de mise en liberté provisoire pour Vital Kamerhe et Samih Jammal rejetées

Les deux prévenus, Vital Kamerhe et Samih Jammal ne bénéficieront pas de la liberté provisoire, tel que l’esperaient leurs avocats. Ils sont respectivement directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, et patron de Samibo Sarl.

Le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, siégeant en audience foraine à la prison centrale de Makala, a rejeté, ce vendredi, leurs demandes de liberté provisoire.

Jeudi, le tribunal tenait, dans la soirée, une chambre du conseil. Il prenait l’affaire en délibéré.

L’audition des témoins et renseignant arrivée à terme, la cause de l’affaire principale est renvoyée au 11 juin pour plaidoirie.

Dans cette phase, le juge recherchait les éléments à charge et à décharge en vue de faire éclater la vérité. La procédure s’est déroulée toujours conformément à l’article 74 du Code de procédure pénale.

Des témoins et renseignants suivants sont passés devant la barre. Il s’agit de l’ancien Ministre du Développement rural Justin Bitakwira, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo Deogratias Mutombo, l’ancien Ministre du Budget Pierre Kangudia, Daniel Nkingi alias Massaro le cousin de Vital Kamerhe, Hamida Chatur l’épouse de Vital Kamerhe, Soraya Mpiana la belle-fille de Vital Kamerhe, le Directeur Général du Contrôle des Marchés Publics Salumu Ngongo.

Coulisses.net

7 thoughts on “RDC- Procès 100 jours: Les demandes de mise en liberté provisoire pour Vital Kamerhe et Samih Jammal rejetées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.