RDC : Le tombeur de Kabund entendu à la cour de cassation

RDC : Le tombeur de Kabund entendu à la cour de cassation
Listen to this article

Jean-Jacques Mamba, député national MLC tombeur de Jean-Marc Kabund a par sa pétition est la cour de cassation ce mercredi 27 mai.

Il répond devant les juges en rapport avec les accusations qui pèsent sur lui, notamment le faux et usage des faux dans la pétition qu’il a initiée contre le désormais ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale Jean-Marc Kabund a Kabund.

C’est la deuxième audience à laquelle prend part Jean-Jacques Mamba concernant la falsification des signatures lors de la pétition initiée contre Kabund a Kabund.

Le juge se retire pour statuer sur l’abandon des poursuites judiciaires contre Mamba

Va-t-on vers l’abandon des poursuites judiciaires contre le député national Jean-Jacques Mamba ? La question attend sa réponse d’ici quelques heures. Le juge siégeant dans l’affaire faux et usage de faux qui oppose Jean-Jacques Mamba au ministère public sur une plainte du député Simon Mpiana Ntumba, s’est retiré pour examiner la demande d’annulation des poursuites judiciaires contre Mamba, introduite par l’Assemblée nationale par le biais de Jeannine Mabunda.

« Nous, en tant que conseil de la défense, on a déposé sur la table de la Cour de cassation la résolution prise par l’Assemblée nationale, demandant la suspension de toutes poursuites contre l’honorable Jean-Jacques Mamba. De son côté, le ministère public a demandé à la Cour de pouvoir de faire droit à la demande à la résolution prise l’Assemblée nationale. C’est comme ça que la Cour de cassation s’est retirée pour prendre un arrêt dans quelques instants », a dit maître Lunkunku Rémy.

Jean-Jacques Mamba a été arrêté à la suite d’une plainte déposée contre lui, par le député national de l’UNC, Simon Mpiana Ntumba. Ce dernier l’a accusé d’avoir mis son nom sur la pétition alors qu’il ne l’avait pas signée( faux et usage de faux). Depuis, le cailloux dans la chaussure de Kabund est mis en résidence surveillée pendant que l’assemblée nationale exige sa libération immédiate parce qu’il est couvert des immunités parlementaires.

Christelle K.

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.