RDC : La police disperse les manifestants des actes de xénophobie

RDC :  La police disperse les manifestants des actes de xénophobie

La police nationale congolaise PNC a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser ce vendredi 06 septembre, les manifestants qui protestaient contre la xénophobie enregistrée en Afrique du sud.

Ce sont des jeunes de la ville province de Kinshasa qui se sont regroupés devant l’ambassade d’Afrique du Sud, pour dire non aux actes xénophobes. Dans leur sit-in, des manifestants en colère ont brûlé des pneus sur le boulevard du 30 juin dans la commune de la Gombe.

C’est depuis le Jeudi 05 septembre que Fils Mukoko de l’UDPS avait appelé à la marche et à des manifestations des rues pour dire non aux actes xénophobes subis par le congolais vivant dans le pays arc-en-ciel. Malheureusement, le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa Néron Mbungu n’a pas autorisé le sit-in du combattant de l’Union pour la démocratie et le Progrès social (UDPS) Fils Mukoko pour raison d’investiture du gouvernement. Cela ne devait que paraître comme un mauvais signe si la manifestation était autorisée.

Coulisses.net

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

3 commentaires sur “RDC : La police disperse les manifestants des actes de xénophobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.