RDC: J. Mabunda dit être victime des discours haineux

« Les médias sociaux sont exploités pour véhiculer ces discours incendiaires devenus une véritable arme. L’une des victimes, c’est le docteur Mukwege », s’est exprimée Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, à l’ouverture de la session de septembre.

Elle a indiqué qu’elle-même est devenue « la cible privilégiée de ce discours de haine qui touche à la dignité de la femme Congolaise provenant des officines bien identifiées et parfois en toute impunité des protecteurs judiciaires et responsable de ces officines ».

Jeanine Mabunda affirme que ses attaques affectent même l’institution qu’elle préside.

« A travers moi, ce sont vos femmes, vos sœurs et vos amies qui sont atteintes. Mais, c’est aussi l’institution que je préside que l’on dévalue. C’est une violence verbale et politique à condamner, sinon, elle deviendra le prélude d’une violence physique », s’inquiète la présidente de la chambre basse.

Coulisses.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
8 + 11 =