Kasaï oriental : « on peut aller même au-delà de 100 ministères ça ne coûte rien » dixit Louis Nikita

L’ancien président du cadre de concertation de la société civile du Kasaï oriental a donné sa voix sur la composition du futur gouvernement de la RDC. Pour Louis Nikita Kabeya, 65 ministères ce n’est pas la fin du monde, ce n’est pas compliqué. On peut aller même jusqu’à 100 ministères, ca ne coute rien. Il l’a dit ce samedi 3 août 2019 dans une interview exclusive accordée à coulisses.net

« La taille du gouvernement n’a rien à avoir avec le pays. Dans tous les départements  que nous avons, il y a toujours des ministères jumelés. Si on tenait à les sectionner, on peut aller au-delà. Nous avons trop de thématiques qui se développent chaque jour. C’est que dire que 65 ministres ce n’est pas compliqué. Le pays a besoin d’amener les gens vers la professionnalisation. La professionnalisation, on va sectionner les thématiques et on les libère.  Dès que chaque thématique est libérée ça va permettre à chacun de comprendre qu’est-ce qu’il fait et que doit faire celui qui est à coté de lui. Donc on peut aller même à atteindre 100 ministère, ça ne coute rien. Nous avons  besoin d’une administration professionnelle.» explique Louis Nikita.

Le président honoraire du cadre de concertation de société civile du Kasaï oriental indique qu’il est nécessaire d’avoir plusieurs ministères si chacun sait faire ce qui lui accordé comme responsabilité, au lieu de réduire la taille du gouvernement pour produire un travail bâclé.

« On n’a pas  besoin de réduire le nombre pour produire des choses bâclées.  L’Etat congolais peut produire plus.  C’est quand on arrive à améliorer  l’administration que vous verrez que les choses vont aller de l’avant. Mais quand on bricole en nommant moins de gens et sans la maitrise d’autres thématiques, c’est tout ça qui cause les difficultés que vous avez, ç’a des répercutions », ajoute-t-il.

Parler d’un gouvernement budgétivore, c’est trop dire. Le Congo a la possibilité de beaucoup produire car « Il y a des congolais qui sont reconnus à travers le monde qu’ils ont détourné de ce gouvernement des milliards. C’est parce qu’il manque le mécanisme de suivi et évaluation de la part du gouvernement ».

Au sujet des ministres ayant travaillé dans les anciens régimes et qui seraient coupables de détournement et autres délits, Louis Nikita estime que ces gens sont des congolais. S’il y a des mesures d’accompagnement, de suivi et d’évaluation, rien ne peut inquiéter. il appelle le chef de l’Etat à mettre sur les trousses de tous les futurs ministres, les équipes de contrôle permanent.

« Le président là,  est président des congolais. Nous demandons à celui qui a accepté de nous gérer, le chef de l’Etat qui est au-dessus de la mêlée, que tous ces gens-là sont des citoyens congolais. Qu’il mette des équipes derrière ».

Louis Nikita estime que même les proches du chef de l’Etat ne sont pas des saints. Il leur faut aussi un contrôle rigoureux dans leur gestion.  

Même ceux qu’il prétend qu’ils sont avec lui là, si on les coince, les autres vont fuir. Ne croyez pas que parce qu’ils font partie de sa famille politique qu’ils sont bons.  Qu’il mette ces commissions là en marche. Ces gens là ont volé hier. C’est peut être par inadvertance. S’il y a beaucoup de suivi, de contrôle, vous verrez certaines personnes, dans moins de six mois, ils démissionnent (…) Le chef de l’Etat doit prendre des positions vis-à-vis de ce qu’il est pour redresser l’équation parce que le pays est entre ses mains», a-t-il renchéri.

Kalcind

4 thoughts on “Kasaï oriental : « on peut aller même au-delà de 100 ministères ça ne coûte rien » dixit Louis Nikita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
7 + 28 =