Kasai oriental : l’OIM ouvre une session de formation des formateurs des policiers

Kasai oriental : l’OIM ouvre une session de formation des formateurs des policiers
Listen to this article

L’Organisation internationale de migration a ouvert, ce lundi 22 février, la formation des formateurs des policiers, axée sur les techniques pédagogiques de la communication, dans la salle Marie Agnès Mpokolo wa Moyo. Près de vingt participants, issus de la police et de la société civile, prennent part à cette session de formation qui va durer six jours.

L’objectif consiste à les amener à planifier une action de formation, communiquer avec les policiers qui seront formés à l’école de Tshipuka, maîtriser les méthodes et moyens pédagogiques, et organiser et animer une activité de formation. Pour la première journée, les participants suivent le module sur la planification d’ une activité de formation. Selon le représentant de l’OIM, Donat Muamba, la formation entre dans le cadre du projet de police de proximité et professionnalisation de la police nationale Congolaise.

« Cette formation fait partie de nombreuses activités de la mise en œuvre du projet de police de proximité et professionnalisation de la Police nationale congolaise à Mbujimayi, à travers laquelle le gouvernement des Etats-Unis entend contribuer au renforcement de la sécurité en République démocratique du Congo en général et dans la province du Kasaï-Oriental en particulier », explique-t-il aux participants.

Donat Muamba estime que la formation est une occasion de consolider les connaissances des formateurs, qui doivent former 200 policiers à l’école de police à Tshipuka pendant six mois.

A noter que les policiers qui seront formés à cette école sont issus de différentes unités de la police. Pendant ces six mois, ils vont recevoir des enseignements, faisant d’eux des policiers de proximité, fait savoir le commissaire supérieur principal, Barthelemy Fariala qui est lui-même le directeur de l’école de police de Tshipuka. Pour lui, grâce à la formation, les formateurs sont préparés à dispenser les enseignements aux policiers.

« Avant qu’ils ne viennent là-bas. Il est tout à fait normal et souhaitable que les officiers, le personnel chargé de leur dispenser cette formation se préparent au préalable. C’est pourquoi grâce à l’appui de notre partenaire, l’OIM, on a limité cette formation essentiellement basée sur le domaine pédagogique, c’est-à-dire leur apprendre comment se comporter vis-à-vis des policiers qu’on enseigne, comment enseigner les policiers. C’est ce qui est en train de se faire maintenant et tandis que les matières qui seront appelés sont déjà mises à la disposition de l’école », déclare Barthelemy Fariala.

En effet, le projet Police de proximité a été lancé depuis 2015 à Mbujimayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental. Il s’inscrit dans le cadre du le Plan d’action prioritaire de la réforme de la police nationale. Il vise à mettre en œuvre la nouvelle doctrine. Le projet prévoit entre-autres la sensibilisation de la population aux outils de la police de proximité : diagnostic de sécurité, plan local de sécurité, projet local de sécurité, conseil local de sécurité avec les autorités administratives locales et la réhabilitation des commissariats.

Ronsard Luabeya

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.