Kasaï oriental : Le ministre des ITPR met de l’ordre dans le secteur de transport

Le ministre provincial des infrastructures travaux publics et reconstruction (ITPR) Joachim Kalonji Tshibumba a présidé ce mercredi 12 février une réunion à l’intention de tous les opérateurs du secteur de transport, dans la salle des réunions du ministère.

L’objectif de cette rencontre était, selon le ministre, mettre de l’ordre dans le secteur de transport et maximiser les recettes.

Aux responsables des associations syndicales de défense des conducteurs motos et véhicules, le ministre a enjoint entre autre à la sensibilisation pour s’acquitter des leurs devoirs fiscaux, le port des chaussures et non des babouches, une tenue décente, au port du casque.

 » Allez dire à vos agents que celui qui se rebelera sur la voie, il me trouvera sur terrain » a mis en garde Joachim Kalonji Tshibumba qui annonce également la fin des agents de Transcom qui brutalisaient les usagers de la route.

 » Fini les agents de Transcom type Rambo, qui se cachaient dans les arbres et surgissaient sur les engins pour arrêter », a-t-il annoncé.

Il a aussi annoncé que très prochainement, tous les conducteurs seront identifiés par axes à partir de leurs gilets. Ceux qui operent en ville auront aussi leurs propres.

Le chef de division provinciale des transports a apaisé les syndicalistes des conducteurs motos en énumérant les différentes taxes qu’ils doivent payer. C’est entre autres pour la province, le certificat de contrôle technique, l’autorisation de transport des biens, l’autorisation de transport des personnes.

Pour la ville il y a la taxe de stationnement au parkings publics de la ville et aménagés à cet effet, l’aménagement de transport autre que les motos, la taxe de payage sur les routes et ponts d’intérêts urbains, l’aménagement des parkings privés. Et pour les communes, la numérotation de mototaxis, les parkings privés agréés par la mairie, la taxe vélo et charriots.

Au cours de cette rencontre, le maire adjoint de Mbujimayi Gabriel Kasonga Mujanyi a indiqué que l’hôtel de ville est déterminée à percevoir sa taxe journalière de 500 francs congolais par jour et par moto.

Marc Valentin Kalcind

1 thought on “Kasaï oriental : Le ministre des ITPR met de l’ordre dans le secteur de transport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.