Kasaï oriental : Le maire de Mbujimayi appelle les parents des élèves de EDAP, UNION-COOP et Saint Pierre à les garder à la maison

Le maire de Mbujimayi Louis d’Or Ntumba Tshiapota invite les parents des élèves de l’école d’application de l’ISP (EDAP Mulemba), collègue Saint-Pierre Dibwe Dia Bwakana et l’Institut Technique UNION-COOP de garder leurs enfants à la maison jusqu’à la reprise des cours fixée à lundi prochain. Il insiste sur le fait que, tout enfant qui sera pris la main dans le sac, entrain de créer des troubles, sera conduit à la prison centrale de Mbujimayi.

 » Que chaque parent garde son enfant à la maison. Dès demain(mercredi) tout enfant qu’on va retrouver sur la voie publique entrain de jeter des pierres, entrain de s’attaquer aux écoles autres que son école, et tous ces enfants-là seront arrêtés. Ils seront acheminés vers les services de sécurité et vers le service pénitentiaire(…)Je demande aux parents d’aider les écoles à reprendre. Nous sommes dans une période assez compliquée. Il faut que les enfants aillent à l’école, au lieu de faire ce qu’ils font », a annoncé le locataire de l’hôtel de ville de Mbujimayi.

Ce message a été renforcé par le directeur de la province éducationnelle Kasaï oriental 1, Jean Alidor Kayembe Tshimanga qui appelle les élèves à se désolidariser des fauteurs des troubles.

« Nous avons demandé aux élèves de se désolidariser avec les badauds. Parce que maintenant, l’autorité a pris la mesure. On va arrêter les élèves. Si on arrête quelqu’un, un badaud ou qui, il va croupir en prison. Donc, que les parents puissent donner des conseils à leurs enfants pour que ce mouvement ne continue plus. Si on va fermer les écoles définitivement. Parce que si le mouvement continue, on va fermer les écoles, ce qui n’est pas bon », a-t-il confié à coulisses.net.

Louis d’Or Ntumba Tshiapota déplore fait que certains badauds se sont mêlés à cette sale besogne en jetant des pierres sur des écoles. D’où son appel aux chefs des quartiers, à faciliter la tâche aux services de sécurité, en dénonçant tous ces malfrats.

« Il y a des voyous des quartiers périphériques. Je demande à tous les chefs des quartiers qui connaissent ces voyous-là qui s’adonnent à attaquer les écoles de les dénoncer pour que nous puissions mettre la main dessus et les neutraliser », a-t-il ajouté précisant que « nous nous attaquons à tous ceux qui sont entrain de vandaliser les milieux scolaires. Qu’ils appartiennent aux trois écoles concernées ou à d’autres écoles, nous allons mettre la main sur eux et nous allons les neutraliser ».

C’est depuis le vendredi et samedi de la semaine passée que les affrontements ont commencé entre les écoles précitées. A la base, l’agression du coordonnateur du comité estudiantin de l’ISP par les élèves de l’UNION-COOP selon le ministre provincial de l’éducation, des réjouissances à la suite la publication des résultats des examens d’État selon le gouverneur a.i. Les esprits ont été calmés par l’autorité urbaine, avant que le lundi 16 la situation dégénère avec les affrontements entre les élèves de l’école d’application de l’ISP, ceux du collège Saint Pierre et ceux de l’institut Technique UNION-COOP. Des bâtiments ont été détruits, des paillotes brûlées.

Marc Valentin Kalcind

2 thoughts on “Kasaï oriental : Le maire de Mbujimayi appelle les parents des élèves de EDAP, UNION-COOP et Saint Pierre à les garder à la maison

  1. Hi there would you mind sharing which blog platform you’re working with?
    I’m looking to start my own blog in the near future but I’m having a
    difficult time deciding between BlogEngine/Wordpress/B2evolution and Drupal.

    The reason I ask is because your design and style seems different then most blogs and I’m looking for something completely unique.
    P.S Sorry for getting off-topic but I had to ask!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
14 − 2 =