Kasaï oriental : Grogne chez Saint Louis BGM, le directeur provincial parle de trois mois d’arriéré de salaire.

Après la grogne des agents de Saint Louis BGM observée le matin de ce vendredi devant leur siège, le directeur provincial Yves Kafeka a confié à coulisses.net que ces agents ont plutôt 3 mois d’arriérés et non le contraire.
Les agents de cette société réclament depuis ce vendredi le paiement immédiat de leurs salaires. Ils parlent des six mois d’arriéré de salaire qu’ils accusent depuis lors.

Selon le directeur provincial de Saint BGM, il y a des personnes qui veulent à tout prix être engagées alors que BGM « n’a pas besoin de tous ces gens parce qu’on n’est pas encore en pleines activités, on est en période d’études ».

Il avait demandé aux manifestants d’attendre que la situation se décante.

 » On est là. On est encore là. On va travailler. S’il est engagé, il va attendre avec nous, le temps que la situation se décante », avait dit Yves Kafeka.

A ceux qui réclament leur salaire, le Pour le directeur provincial de la BGM saint Louis, certaines revendications sont injustifiées.

 » combien est-ce que tu as déjà produit pour qu’on te donne le salaire ? Parce que celui qui réclame un salaire, c’est parce qu’il a travaillé, il a produit quelque chose », lance-t-il.

Selon un autre agent de la BGM, il leur avait été promis que la paie interviendrait ce vendredi. Les revendications de ce jour seraient la réaction du rendez-vous manqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.