RDC-Sud-Kivu: les étudiants de l’ISP Bukavu disent non à l’installation d’un marché dans leur terrain

Les Étudiants de l’Institut Supérieur Pédagogique ISP/Bukavu accusent le maire de la ville de vouloir favoriser la spoliation de leur terrain situé non loin du camp de la Monusco au quartier Ndendere dans la commune d’Ibanda. Pour exprimer leurs mécontentements ils sont descendus dans la rue, très tôt matin de ce jeudi 22 octobre.

Ces étudiants portaient des sifflets et autres instruments sonores, avec des calicots sur lesquels on pouvait lire  » l’Isp n’est pas à vendre, l’Isp est un haut lieu du savoir et les étudiants ont besoin d’un endroit sein pour étudier ».

Ces étudiants précisent que c’est depuis plus d’un mois que des mouvements suspects sont remarqués aux alentours de cette parcelle de l’ISP/Bukavu.

Eustache Chikuli Lagulika, porte parole des étudiants de l’ISP/Bukavu, estime que le maire de la ville doit agir en conséquence, et dans le cas contraire, les étudiants vont organiser des actions de grandes envergures, afin de protéger le patrimoine de leur institution.

 » Quand on vient installer un marché au milieu de l’institution, là on met en cause notre éducation. Il y a d’autres faits que nous étions entrain de réclamer depuis longtemps, vous voyez que nous sommes entourés par des milliers des églises et toutes ces églises provoquent la pollution sonore. Nous avons dit à cela mais en vain jusqu’à présent, il y a aussi des immondices qui sont stockés au terrain de l’ISP depuis très longtemps. Nous avions vu que c’était occasionné par la mairie de la ville de Bukavu qui est encore revenue installer un marché là où sont ces immondices « , regrette le Porte Parole des étudiants de l’ISP /Bukavu, Eustache Chikuli.

Celui-ci demande à l’autorité urbaine de prendre en compte leurs messages, car il n’y a pas un marché et il n’y aura jamais un marché à l’ISP /Bukavu.

Contacté, le maire de la ville de Bukavu Meshack Bilubi dit n’avoir jamais autorisé une quelconque installation de marché sur le terrain de l’ISP.

Toutefois, Meshack Bilubi indique qu’il n’a jamais rencontré ces vendeurs pour parler de cette question.

 » D’ailleurs, nous avons décidé le déploiement des policiers sur le terrain pour que certains de ces vendeurs qui s’y installeraient soient déguerpis.
Et l’idée pour nous serait plutôt d’y créer un parking et non un marché », précise Meshack Bilubi, autorité urbaine de la ville de Bukavu.

Charles KB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =