RDC-SUD-KIVU : Attaque d’un convoi du ministre provincial de l’agriculture au PNKB, deux ONG exigent des excuses aux responsables du Parc

Accusés d’être auteurs de la dernière l’attaque d’un convoi du ministre provincial de l’agriculture au Sud-Kivu dans le PNKB, le Centre d’Accompagnement des Peuples autochtones pygmées et Minotaires Vulnérables CAMV et le Forest Peoples Programme FPP ,deux Organisations Non Gouvernementales dénoncent des propos diffamatoires de certains responsables de ce site.

Dans deux correspondances adressées au chef de Site du PNKB, le CAMV et son partenaire Forest Peoples Programme FPP alertent sur la lourdeur des propos « incendiaires et diffamatoires » relayés par le site du PNKB et qui peuvent selon eux inciter à la violence. Lesquels attribuent l’attaque de la délégation du ministre provincial de l’agriculture à un groupe d’hommes qui seraient soutenus par ces deux organisations de défence des droits de peuples autochtones.

« En tout état de cause, nous nous resérvons le droit d’intenter un recours en justice pour diffamation, propagation des fausses informations et incitation à la violence », écrit le Directeur de FFP au chef de site du PNKB.

Ces organisations demandent le retrait des ces allégations sur le site du Parc National de Kahuzi Biega et exigent des excuses publiques venant des responsables de ce site.

Signalons qu’il y a plusieurs semaines que le PNKB accuse le CAMV et FPP de financer les Batwa Pygmées qui sont à la base de l’insécurité dans le PNKB et qui s’adonnent à l’abattage des arbres dans ce site du patrimoine mondial. Des allégations rejetées en bloc par ces deux structures, soulignant tout de même qu’elles sont plutôt engagées pour défendre les droits des peuples autochtones et non financer des groupes d’agresseurs.

Pour rappel, en date du 15 octobre dernier, le convoi du ministre provincial de l’agriculture au Sud-Kivu avait été attaqué par des hommes en armes dans le PNKB, où ces inciviques avaient réussi à emporter plusieurs biens de valeurs.

Charles KB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
22 − 13 =