RDC: Mabund recadre Tshisekedi

Jeanine Mabund a saisi l’occasion d’échange des voeux, ce mardi 21 janvier, pour répondre au président Felix Tshisekedi qui s’est adressé à la diaspora congolaise à Londres. Devant la presse, la présidente de l’Assemblée nationale est revenue sur la question de dissolution. Pour elle, c’est la crise persistante entre le gouvernement et l’Assemblée nationale qui peut constituer l’objet de la dissolution du parlement.

« L’article 148 parle bien de dissolution de l’Assemblée nationale, mais dans des cas précis. Il y a des conditionnalités. Il faut qu’il y ait crise persistante entre le gouvernement et la chambre basse du parlement. », indique J. Mabund.

Dans ce cas précis, il n’est pas encore avéré une crise entre les deux institutions. La présidente de l’Assemblée nationale l’a rappelé dans son adresse devant la presse nationale qu’internationale.

« Ce qui pour l’heure n’est pas le cas puisse que le programme du gouvernement et le budget ont été votés au-delà de notre propre majorité parlementaire », a t-elle déclaré.

Pour Mabund, « Selon les prescrits de cet article, par ailleurs, le président de la République est invité dans le cas de cette crise à consulter le premier ministre, le Président de l’Assemblée nationale, et le président du sénat avant toutes décisions. », soutient-elle.

Elle a aussi souligné sa récente rencontre avec Felix Tshisekedi, où cette question était évoquée. « Mon collègue du Sénat et moi, lui avons rappelé la Ratio legis de l’article 148. Il ne faut pas jeter les articles de la constitution en pâture, à des incompréhensions ou des malentendus. », a dit Mme Mabund.

Coulisses.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.