Kasaï oriental : Pas de solution au problème des infirmiers élagués de la liste de paie

Les infirmiers du Kasaï oriental élagués de la liste de paie continuent a occuper la cour de l’inspection provinciale de la santé et celle de la division provinciale de la santé, il y a de cela deux mois.

Cependant, les bureaux restent fermés. Les agents et cadres n’y accèdent pas. Une situation qui fragilise le bon déroulement du travail, étant donné que certains dossiers importants sont renfermés dans les bureaux et même le laboratoire d’analyses du programme National De Lutte contre le VIH/SIDA est aussi fermé.

Les herbes ont même poussé dans la cour de l’ISP et personne ne s’en occupe. Ces prestataires en santé y passent nuit comme pour réclamer leur salaire, rompu il y’a plus de deux ans pour les uns et 4 ans pour les autres.

Interrogés a ce sujet, ces infirmiers ne jurent que par leur salaire avant de vider le lieu. Ils déplorent également l’indifférence des autorités locales dans ce dossier.

Pour sa part le chef de division provinciale de la santé Nestor Bonheur Tshiteku a fait savoir que cette situation dépend directement du niveau national. Il dit se limiter juste a la déclaration des agents.

Notez que 1485 infirmiers sont concernés par ce dossier.

Déborah Musuamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
8 × 19 =