Kasaï oriental : Le conseil d’administration de la MIBA annule le licenciement de Sangany

Kasaï oriental : Le conseil d’administration de la MIBA annule le licenciement de Sangany
Listen to this article

C’est à l’issue du conseil d’administration de la Minière de Bakwanga tenu à Kinshasa que la décision de l’annulation du licenciement de François Sangany a été prise.

Il est 19 heures passées, heure de Kinshasa, samedi 28 septembre, quand la réunion du conseil d’administration de la MIBA se termine après trois jours d’intenses activités. La situation générale de la société a été passée en revue et la décision du directeur administratif intérimaire Paulin Lukusa Mudiayi de suspendre l’ingénieur civile des mines Sangani a été examinée à fond. Il a tout simplement été décidé d’annuler cette mesure qui n’avait pas sa raison d’être.

Rétropédalage forcé

Désormais, le directeur administratif ai Paulin Lukusa Mudiayi est sommé de revenir sur sa sanction et remettre une nouvelle correspondance à la victime pour lui annoncer son rétablissement dans ses fonctions, ce qui n’est autre qu’un véritable « rétropédalage forcé ». Il est clair que la démarche du directeur administratif ai était simplement un plan élaboré pour écarter « un témoin gênant « .

Dans les projecteurs de l’administration MIBA se trouve également le consultant Claude Manzuila qui avait dénoncé le vol du diamant Fancy Green de 2.30 carats. La hiérarchie MIBA a aussi mis fin à son contrat.

Le directeur administratif intérimaire Paulin Lukusa Mudiayi est plus que déterminé à camoufler le forfait dans lequel, les hautes autorités de la société sont impliquées, rapporte notre source. Celle-ci avoue que l’homme est mis en avant de la scène pour cacher ses complices, comme qui dirait  » l’arbre qui cache la foret ». Le vol du diamant Fancy Green a été organisé et plusieurs cadres de la société sont trempés dans l’affaire.

L’affaire vol du diamant Fancy Green 2.30 carats est un feuilleton qui a commencé par la soustraction frauduleuse de la pièce du colis, sa dénonciation, aujourd’hui nous en sommes à des sanctions contre les témoins gênants suivi de la levée desdites sanctions par le conseil d’administration. Le feuilleton semble bien réserver d’autres surprises encore plus étonnantes, qui risquent de voir plusieurs têtes de la hiérarchie MIBA tombées sous l’effet de l’épée.

Des sources proches de la présidence annoncent que le chef de l’État qui suit de très prêt la situation de la MIBA, se prononcera très incessamment dans cette affaire.

La relance de la MIBA constitue l’une des priorités du chef de l’État dans le cadre de 100 jours. Une importante somme de cinq millions de dollars américains doit être allouée à cette société mixte qui fonctionne avec 80% des actions du gouvernement central.

Coulisses.net

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.

3 commentaires sur “Kasaï oriental : Le conseil d’administration de la MIBA annule le licenciement de Sangany

  1. Have you ever heard of second life (sl for short). It is essentially a game where you can do anything you want. sl is literally my second life (pun intended lol). If you want to see more you can see these second life articles and blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.