Kasaï Oriental : la ministre de la formation professionnelle à Mbujimayi pour encourager les finalistes à l’Examen national

Kasaï Oriental : la ministre de la formation professionnelle à Mbujimayi pour encourager les finalistes à l’Examen national
Listen to this article

La ministre de la Formation professionnelle, arts et métiers, Antoinette Kipulu Kabenga est arrivée ce mercredi 15 septembre au Kasaï Oriental par l’aéroport de Mbujimayi. Après l’accueil au bas de la passerelle par la ministre provinciale du genre Eugénie Tshilanda, le maire de ville Louis d’Or Ntumba Tshiapota, la ministre et toute sa délégation se sont rendues au gouvernorat de province.

A l’issue d’un entretien avec la gouverneure intérimaire Jeannette Longa Musuamba dans la salle des réunions du gouvernorat de province, Antoinette Kipulu Kabenga a indiqué qu’elle est venue encourager les finalistes engagés depuis mardi 14 septembre à l’Examen national. Elle va également procéder à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre d’excellence à Tshipuka.

« Demain, je serai avec les enfants pour les encourager. Après les examens je vais aller à Tshipuka pour aller visiter là où nous allons créer un grand centre d’excellence pour la formation professionnelle et pour encadrer les enfants. Un centre où il y aura beaucoup de filières et voilà pourquoi je suis venue« , a-t-elle déclaré à coulisses.net

Ce centre d’excellence a-t-elle précisé, aura au moins 24 filières dont la coupe et couture, la maçonnerie, la menuiserie, la plomberie, etc. Il sera construit dans la vision du chef de l’État qui est déterminé à accompagner la formation professionnelle et métier. À cette occasion, elle a adressé un message d’encouragement à tous les élèves qui font la formation professionnelle et métier.

« Je ne peux que les encourager. On dit qu’il n’y a pas de saut métier. La plupart de nos métiers ont été négligés parce que les gens croyaient que, on ne pouvait faire que les grandes études pour devenir un homme. Or aujourd’hui, c’est la formation professionnelle et métier qui détient l’économie du monde », a-t-elle fait savoir, faisant référence à l’Allemagne qui s’est développée grâce à la formation professionnelle et métier.

La ministre Antoinette Kipulu Kabenga a en outre signalé qu’une autre facette de sa mission consiste à faire un état des lieux de son secteur au niveau provincial afin de voir comment organiser la population, les jeunes qui chôment aujourd’hui, avec les partenaires qui veulent soutenir la formation professionnelle et métier. « Nous devons les accompagner pour que demain, ils deviennent autonomes », a-t-elle exhorté.

En rappel cent trente-quatre(134) candidats ont débuté mardi 14 septembre à Mbujimayi, l’Examen national de fin d’études professionnelles et métiers. C’est le ministre provincial de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPS), Dénis Kalombo qui a lancé officiellement cette épreuve à l’Institut technique professionnelle (IPRO) Makala en présence d’une délégation de la présidence, de Primature et du ministère de tutelle.

Marc Valentin Kalcind

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.