Kasaï Oriental : début des forums de dialogue social avec la population dans la commune de Dibindi

Kasaï Oriental : début des forums de dialogue social avec la population dans la commune de Dibindi
Listen to this article

La bourgmestre de la commune de Dibindi Georgette Ndaya Ngeleka a lancé ce vendredi 15 octobre 2021 le début des forums de dialogue social avec la population de sa juridiction, à l’issue dequel, un cahier des charges sera élaboré avec la contribution de la communauté. La première séance qui a eu lieu dans la salle des réunions de l’église des saints de derniers jours située en diagonale de la maison communale, a été exclusivement réservée aux leaders religieux et responsables des églises.

L’autorité de cette municipalité s’est entretenue avec ses invités sur la collaboration qu’ils doivent entretenir avec l’entité, la sensibilisation à la culture fiscale, au respect des gestes barrières contre la covid19, et la sensibilisation à la tuberculose et au choléra, enfin l’assainissement de l’environnement. Georgette Ndaya a invité les hommes de Dieu à sensibiliser leurs fidèles pour une commune propre et exemplaire en matière fiscale.

« Premièrement on a parlé de notre collaboration. Comment on peut collaborer avec les leaders religieux parce qu’ils sont des canaux de communication très très importants. Par eux, nous pouvons sensibiliser. Par eux nous pouvons mobiliser la communauté par rapport à la perception des taxes. Par eux nous pouvons sensibiliser par rapport à l’assainissement. Avec eux nous pouvons parler de la tuberculose. Il y a beaucoup de thématiques que nous avons parlés d’une manière globale, ce que nous avons voulu avoir, c’est un cahier des charges émanant de la population« , a-t-elle déclaré à coulisses.net à l’issue de cette séance.

A l’en croire, les participants sont satisfaits de ces échanges qui leur ont apporté des connaissances sur l’importance de l’enregistrement des mariages suivi de leur célébration uniquement à la commune, l’enregistrement des naissances, des décès et autres.

« Il y en a qui ne savaient pas que le document là de mariage, c’est un document vraiment important et ça doit être un préalable pour que eux bénissent le mariage. Ils étaient très contents par rapport à l’enregistrement des naissances parce que il y en a qui ont les enfants qui ont déjà dépassé l’âge légal qui est de trois mois et qui n’ont pas ce document là. Ils ont même fait un plaidoyer pour que je puisse parler pour qu’ils fassent enregistrer leurs enfants moyennant l’argent au tribunal pour enfants, pour ceux-là qui ont des enfants de moins de 18 ans et au tribunal de paix, pour ceux-là qui ont des enfants qui ont déjà dépassé l’âge de 18 ans. Ils ont très bien accueilli le message« , a renchéri la cheffe de la municipalité.

Participant à cette rencontre, pasteur Jérémie Ilunga de l’église adventiste du 7 ème jour a salué l’initiative de la bourgmestre Ndaya Ngeleka qui selon lui, a remis la commune dans les mains de Dieu en invitant les serviteurs de Dieu. Il a en outre promis d’aller sensibiliser à partir de ce vendredi, tous les fidèles à la culture fiscale, le respect des gestes barrières contre la covid19 et l’observance des bonnes habitudes d’hygiène enfin d’éviter les maladies des mains sales comme le choléra.

« L’église est là pour travailler en collaboration avec l’État. On ne peut pas célébrer le mariage dans une église sans passer par l’État. Parce que nous sommes gérer par l’État… ça c’est une formation. On nous a bien formés« , a-t-il noté.

La bourgmestre Georgette Ndaya qu’accompagnaient le chef de bureau de la commune et le docteur Bena Aman qui a sensibilisé sur la santé (tuberculose, choléra, covid19) a promis de tenir le prochain dialogue social avec les enfants dits du marché, enfin d’échanger avec eux sur leurs problèmes et comment réduire l’insécurité dans la commune de Dibindi.

Marc Valentin Kalcind

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.