Kasaï oriental: Vers la signature d’un pacte de sang à Katanda, A. Numbi pose des préalables

Le député provincial Alidor Numbi wa Kapuya, pose des préalables pour arriver à la signature du pacte de sang entre les trois groupements en conflit (les Bena Nshimba, Bena Kapuya et Bena Mwembia) dans le territoire de Katanda. Il s’agit entre autres de règler le conflit coutumier et trouver des répondants valables de trois groupements.

 » Nous avons demandé au conseil de sécurité de faire un effort, avant de procéder au pacte de non-agression, de régler le problème de pouvoir coutumier qui mine les trois groupements. De deux, trouver les chefs légitimes et officiels qui peuvent représenter les trois communautés aux vraies négociations de paix; une paix durable, paix des esprits et paix de cœur. Nous ne pouvons pas venir ici, faire des aventures pour que demain vous appreniez aussi qu’il y a des morts parce que les mêmes causes, produisent des mêmes effets », a-t-il déclaré.

L’élu de Katanda a également demandé que le conseil de sécurité se déporte à Katanda pour y installer la paix. Il a aussi appelé le gouvernement provincial à voler au secours des victimes de ces affres qui ont perdu leur biens et qui vivent à la belle étoile après incendie de leur cases.

« Nous sommes debout pour l’aider l’autorité provinciale. Je lui ai demandé à ce que le conseil provincial de sécurité se transporte à Katanda dans l’immédiat, dans l’urgence pour les villageois. Qu’on puisse reconstruire leurs cases, d’abord les assister matériellement et financièrement, qu’ils construisent leurs cases, qu’ils s’adonnent aux travaux de champs parce que nous à la période culturale. Le reste de détails, nous allons les régler au fur et à mesure avant d’arriver au pacte de sang, un pacte qui demande à ce qu’on puisse régler tous les préalables avant d’y arriver », a-t-il martelé.

Marc Valentin Kalcind

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 − 5 =