RDC: Nomination de Christophe Lutundula, l’heure de faire autrement la diplomatie

RDC: Nomination de Christophe Lutundula, l’heure de faire autrement la diplomatie
Listen to this article

La nomination de Christophe Lutundula Apala Pena Pala comme Vice-premier ministre ministre des affaires étrangères, est saluée tant par ses proches que par la classe politique nationale en général. C’est ce qu’affirme John Mbombo, président interfédéral de l’Alliance des Démocrates pour le Progrès (ADP) Kasaï oriental. Se confiant à coulisses.net ce mercredi 14 avril, il présente les prouesses de cet animal politique qui a fait la pluie et le beau temps et dont l’expérience n’est pas à douter.

« Ce n’est un secret pour personne, nous nous sommes réalisés que, à l’unanimité, la personne de Christophe Lutundula Apala Pena Pala a été très applaudie. Et toutes tendances confondues et même ceux qui se disent dans la résistance, ils disent effectivement, c’est ça le savoir-faire. Lutundula. C’est une sommité politique qui a fait un passage élogieux en commençant par la CNS(conférence nationale souveraine). Vous connaissez ces deux fameuses commissions dites Lutundula. D’abord, pour la création de l’Office de biens mal acquis et à la CNS, il a travaillé aussi pour la République, parce que à Sun City il est parmi les co-rédacteurs de la constitution », a-t-il vanté le qualité de celui qui gère désormais la diplomatie congolaise.

Dans la foulée, John Mbombo a signalé que Christophe Lutundula a écrit plusieurs chartes. Il a été aussi premier vice-président de l’assemblée nationale aux côtés de vital Kamerhe. Il a même assumé l’intérim du Président après l’éviction de Vital Kamerhe. Très démocrate, jusqu’à passer le tablier à Evariste Boshab. Aux discussions pour la signature de l’accord de la Saint Sylvestre, Lutundula a été deuxième personnalité après Tshisekedi dans le camp de l’opposition. Avec toute cette expérience, John Mbombo voit en cet homme de confiance de Tshisekedi, une autre façon de faire la diplomatie.

« Le portefeuille qu’il a ne vient pas de Ensemble. C’est un portefeuille qu’il a eu par le vouloir du chef de l’État. C’est parmi ses ministères régaliens. Il a trois défis à relever. Les deux c’est un secret pour nous. Le troisième, c’est le changement. Il lutte pour qu’il y ait un changement dans la diplomatie. Il faut imprimer une autre façon de faire la diplomatie ».

Nommé Vice-premier ministre ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula remplace à ce poste Marie Tumba Nzenza ancienne patronne de la diplomatie congolaise dans le gouvernement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Marc Valentin Kalcind

Rédaction

Rédaction

Coulisses.net, la géante machine de l’actualité RD Congolaise.