RDC: Albert Yuma dit ne pas soutenir les entreprises indélicates et frauduleuses

Au cours de la rentrée économique qui a vécu ce jeudi 24 septembre à Kinshasa, le président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) a dit clairement qu’il ne peut soutenir les entreprises indélicates et frauduleuses.

« Hors de question, pour le Président de la FEC, de protéger des entreprises indélicates, qui fraudent, qui ne respectent pas les lois du pays(…) j’ai toujours dénoncé les opérateurs économiques qui profitent de la faiblesse de notre administration pour détruire ou même piller notre économie », a-t-il rassuré.

Reconnaissant au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, son rôle d’organe d’investigation judiciaire, ayant la mission légale de constater, de rechercher des faits infractionnels ainsi que de poursuivre leurs auteurs, Albert Yuma a indiqué que, « c’est sa mission légale et personne à la FEC ne la conteste ».

Face aux dérives qu’il a constaté dans les procédures judiciaires à l’encontre de ses membres, le président de la FEC estime qu’il ne faudrait pas que « l’Etat dépasse lui-même les limites qu’il s’est fixé notamment en matière des libertés individuelles ».

Clam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
8 + 16 =