Kasaï oriental : 31 ème édition de la journée mondiale du SIDA, Maweja appelle à une profonde réflexion

Le gouverneur de province, Jean Maweja Muteba a appelé ce lundi 02 décembre 2019 les communautés et les acteurs oeuvrant dans le secteur de la santé à des réflexions profondes sur les réalisations déjà enregistrées dans la lutte contre cette maladie du siècle et voir ce qui reste à faire.

 » la commémoration de cette journée ce 02 décembre 2019, est un moment propice pour se livrer à une réflexion sur ce qui a été accompli à l’échelle nationale et internationale et sur ce qui reste encore à faire. Le SIDA est un fait social. C’est pour cette raison que la 31ème édition de la journée mondiale du SIDA est commémorée sous le thème international : « les communautés font la différence  » et le thème national  » ma communauté fait la différence et vous? », a-t-il déclaré.

Pour l’autorité provinciale, depuis avènement de Tshisekedi à la tête de la RDC, avec sa diplomatie agissante, le pays a retrouvé sa place dans le concert des nations. Il a aussi indiqué que la RDC a été choisi comme une priorité pour le degré de cette pandémie.

 » Notre pays a été retenu comme pays prioritaire en raison des dimensions sociales de cette épidémie. Ainsi la RDC, l’État et les ONG se sont accordés sur les principes devant guider la riposte au VIH/ SIDA, car la prévention primaire du SIDA est admise comme un agent majeur dans la stratégie mondiale de riposte au SIDA, à côté de l’accès au traitement anti- rétro viral enfin d’atteindre l’objectif 90,90,90.
Ainsi, j’estime que l’objectif principal de la commémoration de cette journée mondiale du SIDA est de mobiliser le public sur l’accès universel au service de prévention du VIH d’abord. Ne dit-on pas que mieux vaut prévenir que guérir. Ensuite il est impérieux de recourir aux soins en vue de mettre fin à cette épidémie « a-t-il conclu.

La journée mondiale du VIH/SIDA a été adoptée à l’issue du sommet des ministères de la santé en 1998 à Londres en Angleterre. Selon les initiateurs, cette journée soulignerait l’importance et la gravité de la pandémie du SIDA, chaque pays étant responsabilisé pour assurer un accès universel au traitement, aux soins et au soutien pour toutes les personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Kalcind Marc Valentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.