Kasai-central: Emmanuel Shadary et certains officiers FARDC visés par une plainte des victimes des massacres à Nganza

Les victimes des massacres survenus de la commune de Nganza ont déposé plainte, ce lundi, auprès de l’auditeur militaire supérieur de l’ex-province du Kasaï Occidental. Elles sont près de 593 personnes.

La plainte de ce collectif des victimes vise Dix officiers généraux et supérieurs de l’armée en poste au moment des faits à Kananga et surtout l’ancien vice-premier ministre et ministre de l’intérieur de l’époque Emmanuel Ramazani Shadary.

En effet, la population de Nganza avait connu des massacres. Ces événements ont eu lieu entre les 28, 29 et 30 mars 2017 dans la commune de Nganza à Kananga (Kasaï Central). Pour rappel, durant ces trois jours, au plus fort de l’insurrection des miliciens Kamuina Nsapu, une opération de traque des miliciens avait été menée par l’armée dans la commune de Nganza à Kananga considérée comme le bastion de la milice. Selon plusieurs rapports d’ONG, plus de 300 personnes avaient été tuées.

Parmi les officiers de l’armée cités dans la plainte, il y a les généraux Marcellin Assumani Issa Kumba et Bertin Mputela respectivement commandant du secteur opérationnel des FARDC et responsable de la 5ème région militaire au moment des faits.

Clam

6 thoughts on “Kasai-central: Emmanuel Shadary et certains officiers FARDC visés par une plainte des victimes des massacres à Nganza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 − 8 =